lundi 12 juin 2017

Je suis rassurée (ou pas)

Oui, je suis rassurée, dans le sens où je me disais parfois que la manière dont je décris des entreprises dans mes romans et nouvelles est caricaturale, mais je viens de trouver ce post de blog par Boris Schapira qui me démontre que je suis en fait bien au-dessous de la vérité.
Pourtant, dans les entreprises où j'ai travaillé, j'ai vu un certain nombre de choses bizarres (et dont je ne me suis pas gênée pour m'inspirer dans mes textes), mais cette entreprise, quelle qu'elle soit, les cumule. On a donc un patron complètement égocentrique, qui s'octroie un bureau énorme, avec une antichambre s'il vous plaît, mais qui ne parvient pas à cacher qu'il est incompétent (et je laisse le "in" et le "pétent" pour rester polie), le "vrai" travail étant fait par sa secrétaire, qui va même jusqu'à lui lire ses e-mails parce qu'il en serait incapable, le tout alors que la pauvre est loin d'avoir un bureau, et sans doute un salaire, à la hauteur du travail qu'elle fournit.
Ajoutez à cela des cadres visiblement en roue libre et une absence totale de communication entre le patron et le reste de l'entreprise, et la consternation est parfaite. Je ne suis pas si rassurée que cela, finalement.
Je me suis d'ailleurs toujours demandé comment des gens peuvent être à ce point terrorisés de parler à leur patron. La peur de se faire virer ? Mais leur entreprise cumule tellement les tares qu'ils n'auront aucun mal à trouver mieux ailleurs ! Qu'il leur fasse une mauvaise réputation ? Vu qu'il est à peine capable d'envoyer un MMS, les dégâts devraient être limités...
Mais puisque la réalité est à ce niveau-là, essayons de pousser les choses plus loin et d'imaginer une entreprise fonctionnant entièrement... à l'insu de son patron.
Puisqu'il est incapable de lire ses messages et compte sur quelqu'un d'autre pour le faire, la secrétaire pourrait être complice, et omettre ou déformer volontairement les messages importants. D'autant plus que, bien entendu, toutes les communications passent par elle pour ne pas déranger le grand patron si occupé (on se demande à quoi, mais là n'est pas la question). Et puisque le reste des salariés n'ose pas parler au grand patron et que le grand patron trouve cela normal, ils n'auraient plus qu'à garder le silence volontairement, et travailler à tout autre chose en produisant de temps en temps des rapports (qui ne seront de toute façon pas lus, ou tout juste survolés).
Jusqu'au jour où un article, à la une des journaux ou dans la rubrique des faits divers, relatera l'arrestation du dirigeant d'une entreprise qui trempait dans des affaires d'escroquerie ou autre. Le patron, pourtant légalement responsable de ce qui se passe dans son entreprise, affirmera ne jamais avoir été mis au courant...
Tout cela pourrait se passer dans la réalité. Mais je suis rassurée : la fiction le racontera toujours mieux.
Attention, cette entreprise abrite, à l'insu du patron, une plaque tournante de la mafia locale ! (Ou pas !) - Par Pafcool2 (Travail personnel) [Domaine public], via Wikimedia Commons - PS : vive la liberté de panorama qu'on n'a pas en France...

mercredi 31 mai 2017

Lectures de mai 2017

Contrairement à l'année dernière, mai 2017 a des ponts dignes de ce nom, qui peuvent être utilisés pour faire un peu de lecture. Voici donc ce que j'ai lu :
  • A Hero Born - Michael A. Stackpole
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Truly Epic Fantasy Bundle 2016
Lachlan dit Locke est le fils d'un célèbre héros qui a combattu et péri sur la terre du Chaos, séparée du très organisé Empire par un mur magique qui laisse entrer mais non sortir. Un héritage lourd à porter, mais Locke a l'occasion de se montrer à la hauteur quand le seigneur du Chaos en personne vient menacer l'Empereur et qu'un démon du Chaos vole un puissant artefact en même temps. Malgré son inexpérience, il s'en sort étonnamment bien, grâce à des retournements de situation parfois tirés par les cheveux, et le fait que le Chaos soit par nature imprévisible a parfois l'air d'une excuse facile pour tout ce qui se passe. Cependant, les questionnements sous-jacents à la fin de l'histoire donnent une dimension philosophique à l'ensemble : si l'on pouvait "recommencer" sa vie à partir de zéro, serait-on la même personne ou une autre ?
  • Echoes of a Shattered Age - Ramon Terrell
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Truly Epic Fantasy Bundle 2016
Le monde a changé depuis la fin de l'Âge de la Technologie. Désormais, les humains doivent vivre avec la nature redevenue sauvage et la menace de créatures plus ou moins bienveillantes qui rôdent sur Terre. La tour de Takashaniel et ses gardiens sont les garants de l'équilibre, mais celui-ci menace de prendre fin quand un être en quête de chaos et de pouvoir invoque l'un des démons les plus puissants, au risque de ne plus pouvoir le contrôler. Avec ses héros cosmopolites et ses batailles épiques, ce roman a de quoi plaire, mais a un peu trop tendance à tomber dans certains clichés de fantasy, comme le maître qui envoie ses élèves combattre des hordes de démons et disparaît ensuite (pas à la hauteur ou trop occupé ?), et les origines de certains éléments du scénario manquent de contexte, qui est peut-être à chercher dans les tomes suivants, celui-là n'étant que le premier d'une série.
  • Lincoln's Wizard - Tracy Hickman & Dan Willis
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Truly Epic Fantasy Bundle 2016
Une Guerre de Sécession parallèle aux allure de fantastique : les Confédérés utilisent des dragons et des soldats zombies tandis que l'Union compte sur ses soldats mécaniques et ses imposants engins de guerre à vapeur. Braxton Wright, héros malgré lui, devient aussi à son insu un pion dans les plans d'Allan Pinkerton et de ses services secrets. Il va avoir du mal à réaliser ce dans quoi on l'a embarqué, car quand on utilise des machines à hypnotiser et d'autres merveilles technologiques ultra-secrètes, un plan ou un espion peut souvent en cacher un autre, voire plusieurs. Cette histoire d'espionnage dans une Amérique steampunk aurait mérité la note maximale si elle n'avait pas été si ostensiblement le premier tome d'une série, avec une fin qui laisse un goût d'inachevé.
  • L'emprise des sens - Sacha Ebel
    • Français
    • Numérique
En vacances à La Nouvelle-Orléans pour tenter de se reposer d'une nouvelle histoire d'amour ratée, Talia se retrouve mêlée à une histoire de meurtres en série particulièrement sanglants, dans lesquels elle semble capable de pénétrer l'esprit du tueur et de voir ses crimes, mais surtout son passé torturé. Ce sont en fait tous les personnages qui ont l'esprit plus ou moins torturé, du deuil qui dure au TOC, et Talia elle-même est loin d'être la plus saine d'esprit, et la présence de la magie vaudou ajoute encore de la confusion pour les personnages et le lecteur. Cela rend l'histoire extrêmement dure et fait trembler pour les héros à chaque page, mais c'est aussi ce qui donne au roman toute sa saveur, piquante à la limite du supportable mais invitant toujours à la découverte, comme la cuisine cajun.
  • Ambassador 1: Seeing Red - Patty Jansen
    • Anglais
    • Numérique - Bonus de StoryBundle
Cory Wilson est délégué auprès des Nations de la Terre de la gamra, alliance de planètes peuplées par des extraterrestres humanoïdes. Alors que le président des Nations de la Terre s'apprêtait à lui remettre un document hautement confidentiel, ils sont victimes d'un attentat. Cory doit alors démêler les aspirations et les complots des différents peuples de la gamra avant qu'une guerre n'éclate entre celle-ci et la Terre. Entre peuples dont la culture et la manière de penser sont différentes de celles des Terriens, non-dits et factions secrètes, les choses sont très embrouillées pour le héros, et malheureusement souvent aussi par le lecteur, bien que je finisse quand même par deviner certains éléments. Au final, une bonne histoire d'espionnage, plus subtile qu'un simple James Bond intergalactique.
  • La rusalka - Erin Bow
    • Français (traduit de l'anglais par Isabelle Allard)
    • Papier - Challenge de mai 2017 de la box Once Upon A Book
Katerina alias "Simple Kate" est une jeune fille sur lequel le destin s'acharne. Après avoir perdu son père, elle perd sa maison reprise par la guilde des sculpteurs à laquelle il appartenait. Accusée de sorcellerie, persécutée par tous, elle en vient à vendre son ombre au sorcier Linay en échange d'un compagnon : un chat qui parle. Mais personne n'aime quelqu'un qui n'a pas d'ombre, et Kate va vite chercher à revenir sur son marché. Surtout quand la rusalka, un fantôme que Linay cherche à ramener dans le monde des vivants, se met à plonger ceux qu'elle rencontre dans un sommeil éternel. L'histoire explore le thème de l'amour et de la vengeance autour d'une magie dont la principale règle est qu'il faut donner, voire sacrifier, pour recevoir. Elle parle aux adolescents à une période où ils s'interrogent sur leurs rapports aux autres et sur ce qu'ils seraient prêts à concéder pour obtenir ce qu'ils veulent, en n'oubliant pas de rappeler que ce sont les épreuves qui permettent de grandir. Vous pouvez voir tout ce qui a été dit sur ce livre sur le blog du challenge Once Upon A Book.

samedi 20 mai 2017

Moortopia

J'ai parlé ici et là de Moortopia, mais sans donner beaucoup de détails, en particulier parce que je n'étais pas encore sûre à ce moment que ce serait mon projet d'écriture principal.
Mais puisque j'ai à présent dépassé les 30000 mots et que tout cela semble parti pour continuer, il est temps d'en dire un peu plus sur le sujet.
Moortopia est donc un projet entre steampunk et "radium-punk", c'est-à-dire que son esthétique rappelle davantage celle du steampunk mais de nombreux éléments tournent autour du radium, ou plutôt de son équivalent imaginaire le "radianium" (mot que j'ai composé à partir de "radium" et "uranium", lui conférant un aspect encore plus dangereux, si c'est possible). En particulier, les personnages, dont on adopte les différents points de vue tour à tour, font partie soit de la famille Taylor qui dirige un empire de l'industrie chimique ayant récemment découvert le radianium et ses applications, soit de ceux qui gravitent autour pour différentes raisons.
Publicité authentique de 1918 pour des cosmétiques au radium, les industries Taylor en produisent de similaires dans Moortopia. Par Radior cosmetics (site ad New York Tribune Magazine, page 12) [Domaine public], via Wikimedia Commons
En cette époque pseudo-victorienne où les riches sont très riches et les pauvres très pauvres (cela vous rappellerait-il une autre époque ?), on pourrait croire que les Taylor, qui dirigent leurs usines d'une main de fer et en récoltent les fruits abondants, sont au paradis. C'est en tout cas ce que pense la belle et capricieuse Victoria Moore, héritière d'une autre fortune industrielle et fiancée à Andrew Taylor, et donc destinée à faire le plus beau mariage de l'année. Elle a d'ailleurs reçu en cadeau de fiançailles "Moortopia", sorte de parc d'attractions privé aux allures de château de conte de fées (qui a dit Disneyland ?). Mais derrière les illusions se cache une dure réalité, révélée peu à peu par le radianium qui, comme le radium, a l'air d'un produit miracle mais détruit tout ce qu'il touche.
Bouteille de "Radithor", "médicament" au radium dont les effets ont inspiré l'histoire d'Andrew Taylor dans Moortopia - Par Sam LaRussa aux USA [CC BY-SA 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons
Et si on ajoute à cela de mystérieux automates beaucoup trop en avance sur leur temps, des ouvriers sous-payés et sous-considérés au bord de la révolte et une aventurière infiltrée dans la haute société, vous comprendrez que Moortopia a tout d'un cocktail explosif qu'il ne faut manipuler qu'avec des pinces, et si possible derrière un écran de protection. D'ailleurs, le temps d'enfiler ma combinaison plombée et je retourne à son écriture...

mercredi 3 mai 2017

Guide des rumeurs et des fausses informations

Elles existent depuis Internet, mais avec la campagne présidentielle en cours, les fausses informations (mieux connues sous le nom de fake news depuis les dernières présidentielles américaines) se répandent plus vite que des rhinovirus dans les transports en commun. Que ce soit par e-mail ou sur les réseaux sociaux, voici un petit guide pour ne plus vous faire avoir et ne plus les propager :
  • Les détails qui doivent vous mettre la puce à l'oreille :
    • Si l'origine du message est inconnue ou floue (l'effet "c'est le beau-frère du cousin de ma voisine d'en face qui me l'a dit"), c'est probablement un hoax.
    • Si le ton est exagérément outré ("scandale", "arnaque", "que fait le gouvernement ?" quand la rumeur n'a pas pour sujet le gouvernement lui-même), il y a des chances que ce soit un hoax qui joue sur les émotions.
    • Si on répète "ce n'est pas un hoax", il y a des chances que ça en soit un. Les vraies informations n'ont pas besoin de le préciser.
  • Pour vous en assurer :
    • La méthode la plus simple : taper la première ou la deuxième phrase du message dans votre moteur de recherche préféré. Si dans les premiers résultats vous trouvez Hoaxbuster, les Décodeurs du Monde ou tout autre site de fact-checking : c'est du faux et vous devriez lire l'article, il vous expliquera pourquoi.
    • Si le message contient une image, n'oubliez pas qu'elle ne prouve rien. Elle peut dater d'il y a plusieurs années, venir d'un autre pays, voire d'une œuvre de fiction ! (Les anglophones sont très forts pour propager des rumeurs avec des images de Harry Potter mais elles sont d'autant plus faciles à démasquer...) Google possède un outil de recherche d'images qui peut vous indiquer d'où vient une image. Si elle semble associée à plusieurs informations complètement différentes, c'est confirmé : elle ne prouve rien !
    • Si vous trouvez des variantes du message accusant différentes personnes / entreprises / organismes de la même chose, c'est du recyclage de rumeurs. La première version avait déjà des chances d'être fausse, les "reprises" le sont d'autant plus !
Dernière précision : une fois que vous avez la preuve que c'est faux, méfiez-vous des biais cognitifs, et en particulier du "c'est faux mais ça pourrait être vrai". Ce qui pourrait être vrai relève de la spéculation ou de l'extrapolation, il peut être utile d'extrapoler mais cela ne doit pas être présenté comme des faits avérés.
En résumé : si vous recevez une fausse information,
  1. Vérifiez-la.
  2. Si elle est fausse, ne la retransmettez pas. Même si elle va dans votre sens, même si vous estimez que ça "pourrait être vrai". Les personnes à qui vous la transmettez pourraient ne pas vérifier du tout.
  3. Envoyez un démenti à l'expéditeur (si possible en "répondre à tous" pour toucher le plus de monde possible). Il ne sait peut-être pas que cette information est fausse, et cela pourrait l'aider à ne plus croire (et donc ne plus propager) de fausses informations.
Pas forcément besoin d'être Sherlock Holmes pour repérer une fausse information... Illustration de "The Adventure of Silver Blaze" par Sidney Paget (1860-1908) (Strand Magazine) [Domaine public], via Wikimedia Commons

lundi 1 mai 2017

BookPack 2.4

Avec les ponts de mai qui arrivent et dont le premier tombe justement aujourd'hui, j'apporte ma petite contribution à vos lectures avec la version 2.4 de mon BookPack incluant désormais la nouvelle L'inutile. Et bien évidemment, c'est toujours gratuit.
Cliquez ici pour le télécharger.
Des livres en pagaille ! Par Visof (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

dimanche 30 avril 2017

Lectures d'avril 2017

En avril, ne te découvre pas d'un fil, et profites-en pour lire au chaud. Voici ce que j'ai lu pendant ce mois d'avril :
  • Simon, l'enfant du 20e convoi - Françoise Pirart d'après Simon Gronowski
    • Français
    • Papier - Reçu via la box Once Upon A Book de février 2017, Voyage dans le temps
Simon Gronowski vit à Bruxelles quand éclate la Seconde Guerre Mondiale. Ses parents, des commerçants juifs, espèrent jusqu'au bout que, parce qu'ils n'ont rien à se reprocher et ont toujours obéi aux autorités, ils échapperont à la terrible machinerie qui se met en place dans le seul but de détruire les Juifs. Contrôles brutaux, boycott et destruction de leur magasin, détention arbitraire dans une caserne, rien ne leur sera épargné, jusqu'au "20e convoi" vers les camps de la mort. Cette histoire vraie, Simon Gronowski continue de la raconter pour qu'elle n'arrive plus jamais à d'autres enfants, et elle est adaptée ici dans une version accessible aux enfants de 10 ans environ parce qu'il n'y a pas d'âge pour comprendre l'Histoire.
  • Spawn of Loki - Jason Henderson
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Truly Epic Fantasy Bundle 2016
Le compte à rebours vers le Ragnarök, la fin du monde nordique, est déclenché quand le moine Lucius d'Avranches réveille sans le vouloir le dieu Loki. Mais le mystérieux seigneur écossais Macduff le découvre rapidement et, pour empêcher la fin du monde, se lance à la poursuite du dieu du Chaos qui sème mort et terreur dans toutes les dimensions sur son passage. Corps démembrés, morts-vivants, créatures démoniaques issues de rituels impies, il faut avoir le cœur bien accroché pour suivre cette bataille : seuls les dieux eux-mêmes restent impassibles devant cette destruction, estimant que même eux n'ont pas le droit d'intervenir face à un événement prévu par le destin, y compris si cela doit signifier leur propre mort. Une histoire qui pose la question de la foi et de la croyance dans la destinée sous un aspect un peu gore.
  • The Feather and the Moon Well - Shean Pao
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Truly Epic Fantasy Bundle 2016
Anarra, la "Femme Saule" (Willow Woman), est une sorcière qui vit dans une tour qui est à la fois sa forteresse et sa prison. Elle n'obéit qu'à une règle : ceux qui lui demandent de l'aide doivent apporter un présent en échange, et selon la sincérité de leur demande, ils obtiendront ou non ce qu'ils désirent. Mais quand un démon du sixième cercle de l'Enfer demande son aide, contre toute attente et malgré le risque de déclencher la plus terrible des guerres et de perdre tous ceux qu'elle aime, Anarra décide d'accepter car elle pourrait obtenir en échange la Plume, la seule chose capable de lui permettre d'être libre et non plus liée à sa tour. Au fil des choix de l'héroïne et de son entourage, se pose là encore la question de la destinée et de la possibilité ou non d'aller à son encontre, ainsi qu'un problème auquel Anarra doit faire face plusieurs fois, pour elle comme pour d'autres : peut-on sauver quelqu'un malgré lui/elle ?
  • Fiction River: Unnatural Worlds - Collectif
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Truly Epic Fantasy Bundle 2016
Dans ce recueil de nouvelles fantastiques, on s'intéresse aux mondes parallèles ou aux incursions des habitants de ces mondes dans le nôtre, ou inversement. Des agents interdimensionnels traquent (ou se font traquer par) des créatures de cauchemar, des êtres aux pouvoirs incontrôlables sont envoyés en apprentissage chez de sages magiciens, ou un "monstre" se révèle encore moins humain qu'on ne l'aurait cru. Bien écrites et divertissantes quoique pas toujours très optimistes, ces nouvelles font voyager le lecteur avec leurs héros à travers les mondes.
  • Les cavernes d'acier - Isaac Asimov
    • Français (traduit de l'anglais par Jacques Brécard)
    • Papier
Pour continuer de vivre sur une Terre surpeuplée et polluée, les habitants des Cités comme celle de New York se terrent sous des dômes d'acier et dans une société où chaque classe de population a des droits bien délimités. L'inspecteur Elijah Baley se voit offrir une promotion s'il parvient à résoudre le premier meurtre commis à Spacetown, l'enclave d'humains originaires des colonies planétaires qui jouxte New York. Mais pour cela, il doit faire équipe avec le robot Daneel Olivaw alors que les robots lui répugnent. Situé après Les Robots et avant le célèbre Fondation, ce livre fait une agréable et spectaculaire transition entre les deux (notamment l'apparition de la "Loi Zéro") avec sa suite Face aux feux du soleil, en mettant en scène l'espoir de l'essor de l'humanité vers l'espace.
  • Heart Readers - Kristine Kathryn Rusch
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Truly Epic Fantasy Bundle 2016
Le royaume désertique de Leanda abrite différentes formes de divination, mais les voyantes les plus réputées sont les "liseuses de cœurs". Allant toujours par deux, c'est à travers leur propre amour qu'elles parviennent à sonder le cœur des gens et savoir s'ils sont capables d'aimer. Stashie fait partie de ces femmes, mais les blessures secrètes de son propre cœur ne se sont toujours pas refermées quand on lui confie une mission de la plus haute importance : déterminer lequel des fils du roi a le cœur pur. Un roman profondément pacifiste, qui montre crûment les horreurs de la guerre et la difficulté pour les dirigeants et les autres, même de bonne volonté, de faire les bons choix.
  • L'ange et le loup - Patrice Pelissier
    • Français
    • Papier - Challenge d'avril 2017 de la box Once Upon A Book
Il y a dix ans, le village d'Estrain était en émoi après le meurtre sauvage d'une femme et de sa fille, Mathilde "l'ange", suivi par le suicide du beau-père. Personne n'a vraiment oublié et la culpabilité plane sur le village qui se demande toujours s'il aurait été possible d'empêcher ça. A présent, coup sur coup, un journaliste vient remuer le passé et le lieu du crime rouvre pour accueillir une colonie d'enfants de l'âge de Mathilde. Le drame psychologique est là, mais n'est pas Broadchurch qui veut : l'aspect dramatique est desservi par un style fluctuant où les temps se mélangent sans vraie raison, encore aggravé par la présence de multiples coquilles dans le texte. Un livre qui aurait gagné à ne pas bâcler sa relecture. Vous pouvez voir tout ce qui a été dit sur ce livre sur le blog du challenge Once Upon A Book. Ce livre va être relâché en bookcrossing, vous pouvez le suivre à cette adresse.
  • Shadows for Silence in the Forests of Hell - Brandon Sanderson
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Truly Epic Fantasy Bundle 2016
Silence et ses filles tiennent une auberge en bordure de la redoutable forêt hantée par les "ombres" et les fantômes de ceux qui y ont trouvé la mort. Leurs clients peuvent y trouver un repos paisible à l'abri des ombres, sauf si leur tête est mise à prix : Silence est une chasseuse de primes, et ce soir elle a peut-être trouvé la perle rare dont la capture la mettra définitivement à l'abri du besoin, à condition de respecter les règles édictées par les ombres et de ne pas se perdre dans la forêt. Cette histoire courte écrite sur le thèmes des "femmes dangereuses" en livre un exemple atypique, loin des clichés de "femmes fatales" et dont le récit des aventures et des tourments intérieurs est prenant.

vendredi 28 avril 2017

Petit récapitulatif (avec des livres dedans)

Je me rends compte que je ne parle pas beaucoup de mes livres, ce qui est sans doute à mon honneur, mais qui me fait tort étant donné que je suis dans une petite maison d'édition, qui s'occupe comme elle le peut de sa distribution avec peu de moyens marketing et pour laquelle toute aide est la bienvenue. Voici donc un petit récapitulatif englobant passé, présent et futur à partager sans limites :

Le précurseur :

Alva & Eini - Atramenta - Papier & numérique - 2013

Mon premier livre "réellement" édité bien qu'Atramenta fasse des contrats hybrides assez proches de l'auto-édition.
Le résumé : "Pendant que le puissant Consortium Terrien mène une guerre qui semble sans fin contre des prédateurs humanoïdes nommés Soulsuckers, Alva et Eini, deux nomades, parcourent la galaxie. Que cherchent-ils ? Et qu'y a-t-il dans les yeux d'Eini pour qu'il les cache en permanence ?..."
Au-delà d'une aventure spatiale inspirée de noms bien connus comme Stargate Atlantis ou Star Trek, Alva & Eini est aussi une histoire sur la famille et l'amour, mais aussi sur les différences et la place de l'espèce humaine dans un monde où elle ne serait plus tout à fait en haut de la chaîne alimentaire. Peu connu malgré une présence sur Amazon, il a bénéficié de bonnes critiques sur Atramenta ainsi que sur L'étagère ou sur des blogs comme celui de CrazyCat ou de fnacbookeur.
Actuellement au Peuple de Mü :

Le Don d'Osiris - Le Peuple de Mü - Papier & numérique - 2015

Premier livre édité chez le Peuple de Mü grâce à une heureuse rencontre un peu par hasard sur Twitter, et le début d'une aventure.
Le résumé : "Un amour inachevé se réveille dans les ruines des temples égyptiens quand deux archéologues se retrouvent liés par la fatalité. Deux destins vont alors se mêler dans les sables dorés de l’Égypte antique à nos jours."
Le Don d'Osiris est une histoire assez inclassable, mêlant aventure, historique et romance dans deux trames parallèles, d'abord sans lien a priori, mais qui s'entremêlent de plus en plus jusqu'au final. Le seul avis que j'ai pu trouver dessus se trouve sur le site du Peuple de Mü, mais cette faible diffusion pourrait s'arranger plus tard car une réédition est prévue pour début 2018 en même temps que L'étrange affaire Nottinger.
Bientôt au Peuple de Mü :

L'étrange affaire Nottinger - Le Peuple de Mü - Papier & numérique - 2018

Quelques ennuis techniques ont empêché mon second livre chez Le Peuple de Mü d'être édité aussi tôt que je l'aurais espéré, mais il est désormais dans les calendriers de l'éditeur pour février ou mars 2018 selon les disponibilités de l'illustrateur, l'éditeur ayant choisi un professionnel très expérimenté pour améliorer la visibilité du livre. On a raté les 80 ans de la mort de Lovecraft, tant pis, ce sera pour les 81 ans.
L'étrange affaire Nottinger est une investigation occulte dans le monde du Mythe de Cthulhu. Tout commence quand la détective Nadia Leigh reçoit une lettre lui demandant de ré-enquêter sur la mort d'Edward Matthew Nottinger, officiellement classée comme suicide. Mais l'expéditeur signe du même nom que le mort. Intriguée, Nadia décide de se pencher sur ce mystère, où elle découvrira des morts-vivants et une famille sur laquelle un Grand Ancien "qui ne doit pas être nommé" a posé sa marque depuis plusieurs générations.
Conçue un peu comme une partie du jeu de rôle L'Appel de Cthulhu auquel j'ai joué par le passé, avec la santé mentale des protagonistes qui baisse lentement, L'étrange affaire Nottinger a été un plaisir à écrire et j'espère que vous prendrez autant de plaisir à le lire en 2018.

Les inclassables, pas vraiment édités mais dont j'ai envie de parler quand même :

Duncan Blackthorne - Atramenta - Numérique (lecture seule)

Deux livres dans cette collection (un troisième est en cours d'écriture mais j'ignore quand je le terminerai):
  • Duncan Blackthorne et l'Ange écarlate - 2011
  • Duncan Blackthorne et la Venise des Glaces - 2013
Il est vrai que j'ai déjà parlé de Duncan Blackthorne, mais il reste mon personnage préféré et je ne peux pas faire un récapitulatif de mes livres sans parler de ses aventures.
Dans le monde du jeu de rôle Nephilim où Immortels magiciens et sociétés secrètes se livrent des combats sans merci à l'insu des simples profanes, Duncan est tiraillé entre envie d'aventures et nécessité de vivre heureux en vivant caché, mais ses liens plus ou moins étroits avec d'autres Immortels l'amènent à entreprendre de dangereuses quêtes pour découvrir les plans secrets d'une start-up aux apparences banales, ou pour préserver un savoir ancestral en ramenant un Immortel de son sommeil glacé de plusieurs millénaires.
J'ai toujours laissé les aventures de Duncan Blackthorne en lecture seule sans téléchargement sur Atramenta car je n'exclus pas de les confier un jour à un éditeur. Sachez cependant qu'il est possible d'en obtenir une version pour liseuse à la seule condition de me la demander gentiment. :)
Pour les lire sur Atramenta :