lundi 16 octobre 2017

Pas de NaNoWriMo cette année

Après De Charybde en Scylla en 2014, Dead End City en 2015 et La Passion et l'Opéra en 2016, la question se posait dès fin novembre 2016 de savoir si j'allais retenter le NaNoWriMo cette année. Je n'étais pas certaine de l'écriture d'un nouveau roman (avec ou sans scénario Lycéenne RPG à la base), mais j'envisageais quand même d'y participer, quitte à le faire en mode "NaNo Rebel", c'est-à-dire ne pas écrire un roman complet en démarrant de rien comme les "puristes", mais ajouter du contenu à un ou plusieurs romans déjà existants ou non, et arriver finalement à 50000 mots un peu plus disséminés que les années précédentes.
Mais L'étrange affaire Nottinger est toujours là. Ce roman qui s'apparente de plus en plus à un projet maudit (en même temps, pour du "lovecraftien", ça a quelque chose de normal) n'est toujours pas publié, et la phase de corrections est toujours imminente depuis un moment déjà.
Malgré les problèmes rencontrés par mon éditeur, le texte serait déjà entre les mains d'une correctrice et des nouvelles seraient toujours attendues pour octobre. Seulement voilà : quand en octobre ? Nous sommes déjà à la mi-octobre, ce qui exclut déjà pas mal de jours, mais rien ne m'indique à quel moment d'octobre je dois m'y attendre, ni même si octobre est réellement toujours d'actualité : faute de réponse de l'éditeur, je ne sais rien et tout peut être envisageable, y compris qu'il n'ait pas pu payer la correctrice et qu'elle ait donc laissé tomber le texte jusqu'à nouvel ordre (de paiement).
Face à un tel manque d'information, la tentation est grande de tout laisser tomber pendant un mois sans rien dire, histoire de montrer ce que ça fait de n'avoir aucune visibilité à ceux qui me laissent dans le flou. Mais je sais qu'au final, ce sera L'étrange affaire Nottinger qui en pâtira, alors qu'il y a déjà eu bien trop de retards sur ce projet à cause de différents problèmes.
Alors, pas de NaNoWriMo cette année, au cas où L'étrange affaire Nottinger se déciderait enfin à refaire surface. En attendant, je reprends l'écriture de Duncan Blackthorne et l'Ombre du Rex Ka et peut-être d'autres projets s'ils me viennent à l'idée...

vendredi 6 octobre 2017

En mode VDM

Comme il paraît que l'humour est ce qui marche le mieux pour attirer l'attention, je me suis demandé ce que ça donnerait si je faisais des résumés très courts, complètement décalés et légèrement tordus à la manière du célèbre site Vie de Merde sur mes romans, et si ça donnerait plus envie de les consulter ou de les acheter :
  • Le don d'Osiris : "Aujourd'hui, j'ai voulu séduire ma stagiaire en lui racontant qu'on était amants dans l’Égypte antique. Allez savoir comment, mais ça a mal tourné et on a fini coursés par une momie. VDM" (Seth Menderson)
  • Alva & Eini : "Aujourd'hui, j'ai enfin retrouvé la trace du père de mon enfant. C'est un extraterrestre, j'ai un tueur aux trousses et je crois que mon fils et moi, on a un don pour attirer tous les cinglés de la galaxie. VDM" (Alva)
  • Cyber-Arena : "Aujourd'hui, comme tous les jours, je dois participer à une sorte de télé-réalité où on s'entretue avec des armes lourdes. Que dire de plus ? VDM" (Anthony "Z-ANT-1-Y")
  • Les Anges maudits : "Aujourd'hui, ça commençait pourtant bien : j'ai échappé à la peine capitale en compagnie d'une jeune fille pas mal du tout. Sauf qu'elle fait partie d'une secte de gens qui se prennent pour des anges et qu'ils veulent tous me tuer. VDM" (Michael Doré)
  • Duncan Blackthorne et l'Ange écarlate : "Aujourd'hui, j'ai enquêté sur une boîte de formation aux allures douteuses, failli me faire abattre par des tueurs bizarres, et me suis fait plaquer et trahir par ma nouvelle copine. VDM" (Duncan Blackthorne)
  • Duncan Blackthorne et la Venise des glaces : "Aujourd'hui, j'ai sauvé ce qui reste d'un sanctuaire en péril, me suis fait transformer en femme, draguer par un gay et je crois que je me suis fait un ennemi juré. VDM" (Duncan Blackthorne)
  • L'étrange affaire Nottinger (à paraître) : "Aujourd'hui, j'ai enquêté sur un suicide, parlé avec le mort, vu des gens déterrer le mort, ressuscité le mort, vu des tentacules partout, et je crois que je vais perdre toute ma santé mentale. Help. VDM" (Nadia Leigh)
Bref, mes héros ont une vie de merde.

samedi 30 septembre 2017

Lectures de septembre 2017

Que faire en ce mois de septembre quand on a reçu beaucoup de livres pendant l'été et qu'on est un écrivain que pas grand-monde ne lit ? Lire soi-même. Voici donc ce que j'ai lu en septembre :
  • Move Under Ground - Nick Mamatas
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
L'écrivain Jack Kerouac parcourt les routes des États-Unis avec son ami Neal Cassady et d'autres figures de la "Beat Generation" comme William "Bill" Burroughs ou Allen Ginsberg. Mais ici, il s'agit d'échapper à l'emprise de Cthulhu et des Grands Anciens dont le pouvoir s'étend sur le pays et transforme les gens en monstres insectoïdes. Malgré une entrée in medias res qui n'aide pas à commencer à accrocher à l'histoire et un style particulier (imitant "l'écriture spontanée" de Kerouac) mêlant cauchemar et réalité, le roman est une étonnante relecture de Sur la route où l'Amérique puritaine des années 1950 est figurée par des êtres devenus inhumains au sens propre du terme, et l'occasion pour le narrateur (et le lecteur) de s'interroger sur le sens de ce monde ainsi que sur celui de sa propre rébellion et à quoi elle peut aboutir.
  • Nickronomicon - Nick Mamatas
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
Entrecoupées d'illustrations dignes d'un test de Rorschach cauchemardesque, un ensemble de nouvelles lovecraftiennes écrites à deux ou quatre mains sur différents sujets et dans différents styles. Changement de plan d'existence, voyage dans le temps à la recherche du "vrai" Lovecraft, fins du monde se terminant sur des victoires plus ou moins évidentes des Grands Anciens, ces histoires courtes explorent différents aspects de l'auteur iconique et de sa mythologie, avec plus ou moins de longueurs.
  • Sword and Mythos - Collectif
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
Il est notoire que H. P. Lovecraft et Robert E. Howard, l'auteur du célèbre Conan le Barbare, étaient amis et correspondants. Howard a donc emprunté à la mythologie de Lovecraft pour les ennemis de son héros, créant un sous-genre à part, la dark fantasy ou sword & sorcery. Les auteurs des différentes nouvelles de cette anthologie empruntent donc à la fois à la fantasy et au mythe de Cthulhu, mettant en scène des guerriers, des pirates ou des chamans aux prises avec des créatures des ténèbres, avec plus ou moins de victoires (souvent moins). Ces différents goûts de l'aventure fantastique sont complétés par quelques essais sur l'influence de Lovecraft sur Howard et ses multiples successeurs.
  • She Walks in Shadows - Collectif
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
Loin de la misogynie réelle ou supposée de Lovecraft, cette anthologie regroupe des nouvelles lovecraftiennes écrites par des femmes et avec des femmes. Les déesses du Mythe de Cthulhu y ont naturellement une place privilégiée, avec en premier lieu Shub-Niggurath "la Chèvre Noire des Bois aux Mille Petits", souvent présentée comme une variante sombre de la "Déesse-mère". Les divinités n'étant rien sans leurs adorateurs, les prêtresses de Shub-Niggurath et de ses avatars, qu'elles soient consentantes ou enrôlées par force ou par ruse, ou même qu'elles luttent contre leur destin, offrent de multiples figures de femmes fortes, sans oublier les réécritures des histoires de célèbres "héroïnes" lovecraftiennes comme Lavinia Whatley ou Asenath Waite, ou même de la propre mère de Lovecraft, Sarah Susan Phillips, dont une nouvelle raconte comment sa folie aurait inspiré autant que frappé son célèbre fils.
  • Un cœur en silence - Blanca Busquets
    • Français (traduit de l'espagnol par Catalina Salazar)
    • Papier - Challenge de septembre 2017 de la box Once Upon A Book
Alors que se prépare un concert en hommage à feu le chef d'orchestre Karl T., où doit être joué le Concerto pour deux violons de Bach cher au maestro, ce sont quatre voix qui se font écho en silence, entre secrets et malentendus. Mark, fils caché du maestro et chef d'orchestre du concert actuel, Anna, sa compagne, pauvre petite fille riche mal-aimée, Teresa, ex-femme de ménage qui s'est sortie de sa condition grâce à la musique, et enfin Maria, la fidèle domestique du maestro : au fur et à mesure de l'avancement des répétitions et du concert, leurs relations passées se dévoilent, avec pour fil rouge un violon Stainer passé entre les mains de chacun des quatre solistes. Au-delà de la question, plusieurs fois débattue, de qui est le propriétaire légitime de ce violon ayant appartenu à Karl T., on finit par comprendre que la vraie question qui se pose dans cette histoire, c'est à qui appartenait vraiment le cœur du maestro, et si certains des solistes croient le savoir, la réponse ne sera donnée qu'à la fin par le maestro lui-même. C'est presque en musique que ce roman parle de la musique et de ses liens avec les relations humaines, même si les dissonances y tiennent une place importante et que le concerto ressemble bien souvent à quatre solos.
  • RESONATOR: New Lovecraftian Tales From Beyond - Collectif
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
Une anthologie lovecraftienne un peu particulière puisqu'elle a pour thèmes la nouvelle From Beyond et le resonator au centre de cette dernière. Dans des mondes contemporains ou futuristes, des enjeux philosophiques, économiques, politiques ou militaires se créent autour du resonator, et des gens plus ou moins bien intentionnés, dont des descendants de Crawford Tillinghast, l'inventeur de la machine originelle, cherchent à en tirer des applications parfois des plus originales, comme un Tillinghast Masturbator qui déroute grandement les amateurs de porno "classique". Mais le point commun de la plupart de ces histoires reste l'existence d'un "espace" parallèle invisible et inaccessible aux humains, et ce pour leur bien car plus rien ne va dès qu'ils commencent à y avoir accès, certains restant même prisonniers pour l'éternité de cette dimension inconnue tandis que la plupart restent au minimum prisonniers de leurs cauchemars : "ce qui a été vu ne peut pas être effacé".
  • Cthulhusattva: Tales of the Black Gnosis - Collectif
    • Anglais
    • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
Lorsque les Grands Anciens commencent à être envisagés comme des dieux, ou du moins des entités apparentées, les servir ou s'opposer à eux relève de la mission divine ou de la quête mystique, dont la récompense dépend du bon vouloir de l'entité concernée, si elle ne se trouve pas dans la quête elle-même et dans la satisfaction d'être le seul ou la seule en mesure de comprendre sa divinité. Malgré une intéressante relecture de la Nativité et des Rois Mages au début, l'anthologie contient également un certain nombre de nouvelles trop étranges ou vite oubliées.

    mercredi 20 septembre 2017

    Le blues de l'écrivain

    Ceux qui suivent mon blog savent que je suis éditée chez Le Peuple de Mü, ceux qui le suivent vraiment de près savent qu'il y a eu des déboires entre l'éditeur et son diffuseur-distributeur. Déboires qui ont débouché sur un procès maintes fois reporté et finalement jugé.
    Apparemment ce procès n'a pas aidé l'éditeur. En effet, celui-ci, après m'avoir demandé de faire le brouillon d'un article Wikipédia pour sa maison et avoir ensuite maintenu le silence radio pendant 3 semaines alors que je lui demandais des documents indispensables pour terminer l'article, a fini par réagir à mon dernier message (il faut que je m'impatiente et que je m'énerve pour qu'il réagisse... je vais finir par croire que ça ne sert à rien d'être gentil)... pour annoncer de nouveaux problèmes financiers, et de gros changements à venir.
    Il n'y a rien de précis d'annoncé là-dedans, une annonce plus précise doit venir plus tard, mais je ne suis pas dupe : je me doute bien que la sortie de L'étrange affaire Nottinger va être compromise. Au mieux reportée (alors qu'elle avait déjà pris bien du retard à cause de problèmes techniques de communication), au pire annulée faute de moyens.
    A un moment où je me motive difficilement à relire Moortopia, et alors qu'après une longue période sans publication, j'attendais avec impatience la sortie de L'étrange affaire Nottinger et de la réédition du Don d'Osiris, inutile de dire que cette nouvelle tombe très mal. Et que même dans le cas où ces sorties seraient maintenues avec pas ou peu de retard, ça resterait un coup dur pour ma motivation.
    Sans vouloir jouer les pleureuses, cette nouvelle n'est au fond qu'une nouvelle goutte dans le vase des trop nombreuses preuves que personne ne s'intéresse à ce que j'écris, et si même l'éditeur me lâche, sera-ce la goutte qui fera déborder le susdit vase ?
    Il existe sûrement d'autres éditeurs de littératures de l'imaginaire si je ne peux plus continuer avec celui-là, mais je deviens lasse de chercher, sans parler de la crainte de penser tomber sur un bon éditeur, et d'avoir raison sur certains points... mais sur d'autres, me retrouver en position de dernière roue du carrosse, pas beaucoup plus lue que sur Atramenta et à la merci des problèmes financiers d'une petite maison d'édition.
    J'espère que quelqu'un me détrompera. Sur n'importe lequel des points sus-cités. En attendant, j'arrête ici cet article car je suis lasse aussi de parler (et d'écrire) dans le vide.

    samedi 2 septembre 2017

    BookPack 2.5

    Après la publication d'Alter Ego pour le Ray's Day 2017, une petite remise à jour de mon BookPack pour inclure cette dernière nouvelle. Le reste y est toujours, alors n'hésitez pas à le télécharger et à le distribuer ! Le lien se trouve à droite mais je le remets ici pour que personne ne le rate : BookPack 2.5
    J'ignore encore combien d'autres versions vont sortir, mais sachez que le BookPack devrait passer en version 3 en mars 2018, à l'occasion de la sortie de L'étrange affaire Nottinger chez le Peuple de Mü.
    Lisez tant que vous voulez ! - Par Eve sur Wikipedia néerlandais [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], via Wikimedia Commons

    jeudi 31 août 2017

    Lectures d'août 2017

    Août est un mois particulier pour moi, celui où je prends un an de plus. Mais plus j'avance en âge et plus je vais vers la sagesse, et cela passe aussi par la lecture !
    • Gateways to Abomination - Matthew M. Bartlett
      • Anglais
      • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
    Un concentré de pure horreur lovecraftienne en histoires courtes, où des points de vue partiels voire partiaux dévoilent une à une différentes facettes d'une ville perdue, où les morts se lèvent de leur tombe pour remettre au jour un mystérieux "Culte de la Sangsue" (Cult of the Leech) à travers une radio aux émissions inquiétantes et hypnotiques, et où les vivants tombent un à un pour augmenter le nombre des cultistes ténébreux par-delà la tombe. La brièveté et l'incomplétude des histoires a quelque chose de très frustrant, mais au-delà se trouve quand même la reconnaissance de ne pas en savoir trop, ce qui détruirait la santé mentale du lecteur...
    • Priestess: The Collected Blackstone Erotica - Justine Geoffrey
      • Anglais
      • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
    Un sous-genre de "lovecraftien" auquel on ne s'attend pas forcément a priori : du "lovecraftien érotique" ! Et si les "anciens dieux obscènes" de Lovecraft étaient assoiffés de luxure et s'invoquaient par de monstrueuses orgies mélangeant humains, vers, gargouilles de la mer (en français dans le texte) et autres horreurs tentaculaires ? C'est ce que Justine va découvrir en devenant la nouvelle prêtresse de la Pierre Noire au terme d'une de ces orgies, ce qui lui permet également de maîtriser les mots de pouvoir qui plient n'importe qui à sa volonté. Entre les sacrifices humains et la lutte contre un culte perverti de Dagon, elle laisse derrière elle une traînée de cadavres et de fous en extase, tout en gardant une certaine conscience de ses actes. Une découverte originale à réserver cependant aux lecteurs très avertis, ayant si possible une connaissance préalable du hentai (je laisse ceux qui parlent japonais expliquer aux autres)...
    • Radiant Dawn - Cody Goodfellow
      • Anglais
      • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
    Ancien soldat atteint du syndrome de la Guerre du Golfe, Zane Storch voit soudain des gens louches faire irruption dans sa vie, et pas pour le meilleur. Paranoïa ou réalité ? A travers les histoires de Zane Storch et d'autres personnages n'ayant rien à voir a priori, mais destinés à se croiser, l'histoire dévoile très progressivement un complot occulto-scientifico-politique de longue haleine, où les uns font muter horriblement des cobayes sous prétexte de faire évoluer l'humanité, et les autres cherchent à les arrêter à tout prix. Difficile de distinguer le bien et le mal dans cette histoire militaire para-lovecraftienne où les Grands Anciens ne se montrent pas (peut-être dans la suite ?) L'intrigue est un peu longue à se mettre en place, ce qui est dommage car l'action est vraiment prenante une fois que les premières connexions sont établies et que le scénario prend enfin une direction plus claire.
    • Ravenous Dusk - Cody Goodfellow
      • Anglais
      • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
    Après les événements de Radiant Dawn, les choses s'accélèrent. Zane Storch, présumé mort à la fin du tome précédent, est toujours en vie, et les différentes factions qui se combattent pour la domination du monde sont elles aussi bien décidées à poursuivre la mission qu'elles se sont confié. L'horreur s'impose alors de plus en plus, quand on comprend que chacune de ces factions est persuadée de sauver l'humanité à tel point qu'elle ne se rend plus compte de la monstruosité des moyens qu'elle emploie, et les seuls qui le voient encore ne font pas de vieux os, qu'ils soient morts ou ravagés par la folie ou les mutations. Seul Zane Storch s'accroche, et se retrouve au cœur du combat final pour protéger la "force primale" de la vie qui pourrait bien être aussi monstrueuse que ses adversaires, et la survie de l'humanité reste finalement incertaine. Encore une fois, et malgré l'excellente construction de l'histoire, le gros défaut est que le rythme est lent, très lent, comme une partie d'échecs géante dont on suivrait le moindre petit mouvement.
    • L'incroyable et audacieuse entreprise de Jack Quinlan - Janis Cooke Newman
      • Français (traduit de l'anglais par Isabelle Chapman)
      • Papier - Challenge d'août 2017 de la box Once Upon A Book
    Jack Quinlan, écolier américain pendant la Seconde Guerre Mondiale, est affublé d'une forte myopie et d'une imagination débordante. Cette imagination lui permet de fuir les horreurs de la guerre et la mort accidentelle de son père sous un métro de New York. Jack se persuade que son père est un espion avec qui il communique par un décodeur-jouet, et pour qui il va capturer des agents nazis ; mais en fait de nazis, il rencontre Jakob, mécanicien juif immigré clandestinement pour fuir l'Allemagne, et se retrouve embarqué dans son "audacieuse entreprise" visant à faire entrer aux Etats-Unis des enfants juifs promis aux camps d'extermination. Le décalage entre l'imagination de Jack et la réalité donne tout son sel à l'histoire et fait prendre conscience de tout ce qu'ont dû faire de nombreux enfants pour faire face à la guerre sans perdre définitivement la raison. Mais certains passages comme l'histoire de Jakob, bien qu'intéressants en soi, auraient gagné à être plus courts pour ne pas couper le rythme de l'histoire.
    • When The Stars Are Right: Towards An Authentic R'lyehian Spirituality - Scott R. Jones
      • Anglais
      • Numérique - Téléchargé via le StoryBundle Lovecraft Bundle
    L'auteur essaie de faire ici le pont entre Lovecraft et ses œuvres, le panthéon des "Yog-Sothotheries" et les anciennes philosophies et croyances, pour essayer de définir une "authentique spiritualité R'lyéhienne" loin des appropriations, souvent réductrices et parfois risibles, de l’œuvre de Lovecraft par la pop culture, voire par le marketing (sus aux Cthulhu en peluche !). Beaucoup d'aspects différents sont abordés comme la philosophie platonicienne, les rituels, le Necronomicon ou les hentai (il y a même une allusion à Justine Geoffrey citée plus haut), le tout conclu par une dédicace touchante à la fille de l'auteur : "ce monde est rempli de peur, alors choisis tes propres peurs et ne laisse personne d'autre en décider à ta place". Une réflexion intéressante sur le sens du Mythe de Cthulhu, même s'il est possible qu'à l'origine Lovecraft lui-même n'avait pas pensé à lui donner un tel sens...

    mardi 22 août 2017

    Alter Ego

    Et voici comme annoncé Alter Ego, ma participation au Ray's Day de 2017 ! Je vous en souhaite une bonne lecture.
    Si le temps le permet, je vais également déposer quelques livres en bookcrossing à Paris ce soir. Cela faisait longtemps que je me disais que je devais le faire, et il y a de plus de plus de "boîtes à lire" recensées et accessibles dans la ville.
    Bon Ray's Day à tous et lisez bien !
    Attrapez-les tous et bonne lecture ! By Ginny from USA (book sale loot) [CC BY-SA 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons